Discriminés au bac parce que juifs ? Une députée Renaissance veut «sanctionner avec la plus grande sévérité» si les faits sont avérés

EUROPE1   11/07/2024 15:34

Eliot Deval sur Europe 1

Pendant deux semaines, Eliot Deval et la rédaction d'Europe 1 vous propose deux heures de décryptage d'analyse autour des élections législatives.

Une enquête administrative va être ouverte après des accusations de discrimination au préjudice d'élèves d'un lycée juif parisien lors du grand oral du baccalauréat cette année. Des faits "extrêmement grave", s'ils sont avérés, a réagi sur Europe 1 Astrid Panosyan-Bouvet, députée Renaissance de Paris.

Des élèves d'un lycée juif parisien ont-ils été victimes de discrimination en raison de leur religion lors du grand oral du baccalauréat ? Des accusations ont, en tout cas, été formulées en ce sens et ont poussé la ministre de l'Éducation nationale, Nicole Belloubet, à demander l'ouverture d'une enquête administrative. Sur Europe 1, au micro d'Eliot Deval, Astrid Panosyan-Bouvet, députée Renaissance de Paris, appelle dans un premier temps à "laisser l'enquête" se dérouler. "S'il devait y avoir discrimination basée sur l'origine juive des élèves et la provenance du lycée, ce serait quelque chose d'extrêmement grave et qu'il faudrait sanctionner avec la plus grande sévérité parce qu'on touche à l'égalité devant le bac qui est une institution nationale", a-t-elle ajouté.

Cookie Settings